Pourquoi les algériens éprouvent-ils une haine viscérale à l'encontre d'Ali Benhadj?


A la lecture de ce billet, d’aucuns diront assurément, ou, se diront à part soi sans souffler mot  pour ne pas violer le silence monastique dans lequel leur lâcheté les confine impérieusement, que je ne suis pas à prendre au sérieux. Que ceux-là soient les premiers à répondre à mes interrogations, somme toute, légitimes.

Qui ne connait pas Ali Benhadj ? Pour ceux et celles d’entre vous donc qui seraient nés après 1991, et qui, dans la foulée, ne l’auraient pas connu, ce qui, du reste, m’étonnerait fort voici un bref rappel : Ali Benhadj est sans doute né avant 1991 puisque c’est à cette date que je le vis pour la première fois et que dès déjà il portait une barbe, barbe dont les poils n’eussent pas suffi à garnir correctement les sourcils tombés d’un cancéreux, mais qui lui assurait, dit-on, par sa haute qualité pilaire,  le respect de ses frères abondamment mais médiocrement poilus. Il intégra avant 1991, puisqu’il y était déjà à cette date, le front islamique du salut (FIS), parti dont il n’eut pas beaucoup de mal à gravir les échelons. En 1991, il en était le numéro 2, et la personne d’Ali Benhadj jouissait alors d’une grande popularité auprès des algériennes et des algériens, j’en veux pour preuve les résultats du premier tour des élections législatives, organisées en décembre 1991, et remportées par le parti islamiste auquel 47% des voix exprimées furent revenus.

Voilà pour la petite histoire. Je l’ai faite brève afin de   mieux mettre le doigt sur ce phénomène de l’escroquerie médiatique dont l’exemple le plus éloquent se trouve sans nul doute en la personne de Ali Belhadj qui cristallise depuis vingt ans la haine faubourienne, gratuite et vulgaire, haine que, les cuistres, sans jamais prendre la peine de mâchouiller, broutent religieusement à la télévision, ou bien, pour les plus distingués d’entre eux, dans les journaux, et qu’ils vomissent publiquement ensuite  dès qu’ils en ont l’occasion (dès qu’ils entendent le nom de Benhadj dans ce cas précis) sous la forme la plus abjecte qui soit, c’est-à-dire sous forme d’insultes.

Eclairez-moi, chers lecteurs, je vous en conjure, qu'a-t-il fait qui vaille autant de haine ? 

13 commentaires :

Alouche a dit…

Ali Belhadj est détesté, je pense, outre le fiasco dont il a été à l’origine avec ses compagnons (même si leur responsabilité dans la suite des événements n’est pas évidente à ce que j’ai compris), pour son éloquence. Chant de sirènes qui attire le pauvre populo perdu dans la soupe idéologique actuelle…

ziane-adel a dit…

Déjà je te remercie cher nazim pour cet article très intéressant sur cette personne de ali belhadj, et en ce qui concerne la haine qu’éprouve une grande partie du peuple algérien a l’encontre de ce dernier, ben moi même je ne comprends pas ??? Malgré que je ne partage pas ces convictions politiques, je pense que alilou est une personne de principes et c’est devenu très rare dans nos milieux politiques.

Anonyme a dit…

Ali Benhaj vous les connaissez pas?
tiens je vais vous éclairer un peu, c'est lui le criminel qui a fait appel au meurtre en Algérie dans les années 1990 et qui a couté la vie à 200 000 innocents, c'est lui la source du terrorisme en Algérie, c'est lui qui a appelé à afghaniser l'Algérie, en fin il est juste un criminel notoire

Anonyme a dit…

c'est lui qui a dit que la democratie est kofr.c'est lui qui voulait faire la guerre aux kabyles sous pretexes qu'ils ne sont pas musulmans.c'est lui et ses semblables qui ont ecrit aux laser allah dans le ciel pour faire croire aux jeunes au miracle du fis.C'EST lui et ses amis qui ont envoye des jeunes ecerveles aux maquis d'ailleurs meme son fils est un terros......ETC ALLEZ VOIR LES ARCHIVES des journaux des annees 90 VOUS TROUVEREZ TOUTES LES REPONSES A VOS QUESTIONS.horizons-alger republicain.......BONNE LECTURE

Nazim Baya a dit…

Je répondrai aux anonymes que je félicite au passage d'avoir eu assez de courage pour assumer leurs opinions publiquement dans un prochain billet. cela dit, je ne peux m'empêcher d'apporter quelques précisions, Benhadj est coupable d'avoir été élu démocratiquement et BASTA! Ne me renvoyez pas aux journaux des années 90 qui servaient la cause des généraux putschistes. Notez seulement à cet effet que lors du match, Algérie Egypte, la presse s'est bien joué du troupeau journaleux qui prennent les "Horizons" et autre "Alger républicain" pour parole d'évangile, en lui annonçant des morts parmi les supporteurs algériens.

Donnez-moi d'autres raisons SVP!!

Anonyme a dit…

un pays grand comme l'algerie merite une classe politique eduqué .cultivé.forte .responsable.voyant dans les algeriens des personnes a part entiere et non pas des super musulmans ensuite de moyens musulmans et des kofars.
ali benhadj n'a pas le bac n'a pas fait d'etudes superieur n'a pas d'experince administratif .il n'apporte rien de plus a l'algerie ...il critique le regime et cela est deja fait par les algeriens dans les cafés tt les jours sauf que lui il utilise la religion pour endoctriner et hypnotiser les foules .
nous avons besoins de politiciens cultivés ayant fait des etudes et ayant l'apparence de politiciens pas de vendeurs de sardine ou de miswak .

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,
Il est vrai que Belhadj avait été élu "démocratiquement" mais si mon information est bonne, la majorité des algériens anti FIS avaient boycotté le vote cette année là ( mes parents en font partie d'ailleurs) donc la logique mathématique voudrait que Ali Belhadj gagne aux élections. et comme il dirait lui même "allahou aâlam" lol

cordialement.

Alouche a dit…

Beaucoup de génies politiques étaient peu diplômés. Produire de la conviction ne s'apprend pas nécessairement à l'école. Quant à l'administration, c'est encore un autre métier.
Ton argument n'est pas recevable.

إنتفاضة a dit…

mais il y on en a pas !!!
on peut avoir des divergensce avec AB
mais en ce qui concerne la personne, je pense qu'il est integre, qu'il represente une large portion de la societe en plus il est un orateur capable...
biensure il ya l'histoire de la lettre envoyee par BA de ds celule de prison militaire aux che de GIA evoquant son soutien.... on sais tres bien comment se font les choses en Algerie, seulment ceux qui veulent croire le mensonge le font....

leila a dit…

Faut que je me pince...je rêve ou...je rêve? Revoilà donc Zorro, l'homme qui signait son nom à la pointe de son épée (d'Allah)! les Belkhadem, Soltani et autres barbes de circonstance vont en faire des cauchemars!!!Le justicier (non) masqué va remettre l'Algérie sur ses rails, chasser le mécréant (yen a encore? si!si!)remettre la mouquère aux fourneaux (car, à part sa mère, sa femme, sa fille, sa soeur sa cousine germaine -dite fella- la femme est condamnée de toutes façons à la fournaise éternelle!

leila a dit…

ah oui j'oubliais: je persiste et signe moi aussi mais comme je n'ai pas d'épée ce sera au clic de ma souris!

leila a dit…

tiens, voila une de ses phrases qui va surement te plaire toi qui vas enfermer ta femme à la maison pour la soustraire au démon de...Mami:" La femme n'est autorisée à sortir que 3 fois: quand elle sort du ventre de sa mère, quand elle se marie, pour aller au domicile de son époux, et quand on la sort de chez elle les pieds devant".

Nazim Baya a dit…

Chers telqueliens je vous remercie pour vos interventions. J'y répondrai dans un prochain billet. Merci.